Lire et agir

Parce que lire c'est bien plus qu'une histoire de mots

9h30-12h00 Conférences plénières

Lire pour se construire, aujourd’hui encore ? Michèle Petit

Dans son intervention, Michèle Petit montrera que l’expérience de la lecture va bien au-delà de ce à quoi les chercheurs la cantonnent bien souvent: lire permet d’interposer entre le monde et soi tout un tissu de mots, de récits, de connaissances, de fictions, de métaphores qui permettent de « s’accorder » un tant soit peu à ce qui nous entoure. À tout âge, lire permet aussi d’explorer le monde intérieur, de mettre en scène, de façon distanciée, ce que l’on a vécu, et notamment les chapitres difficiles de son histoire. Toutes choses très précieuses en temps de crise.

Michèle Petit est anthropologue au LADYSS (CNRS, Université Paris I), mène des recherches sur la lecture, particulièrement dans des milieux éloignés de la culture écrite. Elle est notamment l’auteur de Éloge de la lecture, La construction de soi, L'Art de lire, Comment résister à l'adversité, Lire le monde et Expériences de transmission culturelle aujourd’hui.

Alphabétisation et littératie : les clés de la liberté et de la démocratie ? José Morais

Après une discussion sur les concepts de littératie et d’alphabétisation, José Morais examinera l’état de la littératie dans le monde et dans les pays francophones, caractérisé essentiellement par des inégalités très marquées, en rapport étroit avec les inégalités socio-économiques. Il distinguera la littératie chez l’adulte, l’adolescent et l’enfant. Il examinera aussi les relations entre littératie et santé. Enfin, il présentera et défendra la thèse d’une interaction dynamique entre littératie et démocratie, et proposera des pistes pour transformer l’actuelle dynamique négative en une dynamique positive.

José MORAIS est chercheur en psycholinguistique et neuroscience cognitive. Professeur émérite de l’ULB, titulaire de deux Chaires Francqui, ex-Président du Comité des Sciences Psychologiques et de l’Education, il fut membre du comité scientifique de l’Observatoire National de la Lecture (France) de 1995 à 2007. Ancien combattant pour la démocratie au Portugal, il a participé activement à la lutte contre la dictature de Salazar avant d’obtenir le statut de réfugié politique en 1969. Il a publié L’art de lire et Lire, écrire et être libre.

13h30-15h30 Ateliers participatifs

Dans l’après-midi, quatre ateliers participatifs de 30 minutes seront l’occasion d’approcher en petits groupes différents aspects de la lecture et de l’écriture.

La résilience carcérale et post-carcérale par la lecture et la culture

"Ouvrir une école, c'est fermer une prison" disait Victor Hugo. Forts de leurs expériences personnelles et professionnelles, Jean-Marc Mahy et Alessandra d’Angelo viendront présenter des pratiques, d’ici et d’ailleurs, qui démontrent que la lecture et la culture sont de réels outils de résilience carcérale et post-carcérale.

Jean-Marc Mahy, ancien détenu, éduc'acteur, conférencier, auteur, réalisateur, cofondateur de l'asbl RE-VIVRE et de l’asbl Educ’actions
Alessandra d’Angelo, journaliste d'investigation judiciaire, ancienne avocate, conférencière, auteure, fondatrice de l'asbl INNOCENCE PROJECT et cofondatrice de l’asbl Educ’actions

La lecture de conte: un outil de soin
À travers des expériences de thérapie individuelle et de groupe, mais aussi dans des contextes d'activités "ludiques" parents-enfants, l’atelier exposera en quoi la lecture de conte a contribué au "soin" des personnes. Il reviendra sur l'outil, le processus ainsi que sur les comportements observés.

Cécile Crispin, conteuse et licenciée en psychologie, coordinatrice des activités artistiques de la Maison du Conte de Charleroi

L’Essentiel, un journal en français facile, outil de démocratie

L’Essentiel, est un journal en ligne qui s’adresse en priorité à des personnes peu lectrices.
Le site propose des articles réécrits en « français facile » regroupés en thématiques d’actualité et accompagnés de prolongements pédagogiques divers. Outil d’éducation permanente, le journal a pour but d’informer des personnes exclues des médias traditionnels pour leur permettre de peser sur les rapports sociaux dans une perspective d’émancipation citoyenne et d’égalité.
http://www.journalessentiel.be
Lydia Magnoni, rédactrice en chef et Thierry Verhoeven, secrétaire de rédaction de l'Essentiel.

Le projet d’écriture comme affirmation du soi

Écrire, s’écrire, raconter, se raconter… Comment l’atelier d’écriture peut-il devenir un lieu et un espace de créativité mais aussi un moyen de s’affirmer, de développer la confiance en soi, de contribuer à une meilleure estime de soi?

Fidéline Dujeu, écrivaine, formatrice d’adultes, animatrice d’ateliers d’écriture, d’expression, de récits de vie, psychothérapeute